Passage Sainte-Croix – Du 27 septembre au 19 novembre 2022

Nantes, à partir des années 1970 et 1980 : crises pétrolières, internationalisation des groupes industriels, fermetures d’usines, luttes sociales mémorables comme celles incarnées par “les filles de Chantelle” ou “les gars de la navale”… En deux décennies, l’identité maritime et industrielle de Nantes se dilue dans le paysage et la ville s’engage dans une métamorphose tertiaire et culturelle.

Des mutations qui ont été enregistrées par les photojournalistes pour la presse locale ou nationale. Ces témoins du quotidien ont documenté le départ des entreprises du centre-ville et ses conséquences. Leurs images font revivre cette page emblématique de l’histoire locale, constitutive d’un patrimoine appartenant à tous, anciens Nantais comme nouveaux arrivants.

Organisée principalement autour du travail d’Hélène Cayeux (AFP, Ouest-France), de Jean-Noël Thoinnet, de Jacky Péault (Presse Océan) et de Gilles Luneau (Gamma), l’exposition présente près de deux cents photographies mêlant originaux d’époque, reproductions contemporaines réalisées à partir de numérisations et grands formats.

Photo : (C) Marcus Gwiasda. Exposition coproduite avec l’équipe du Passage Sainte-Croix, avec le soutien du Centre d’histoire du travail (CHT), présentée dans le cadre de la Quinzaine Photographique Nantaise 2022 (QPN).
Photo : (C) Marcus Gwiasda. Vernissage de l’exposition, le 6 octobre 2022.
Photo : (C) Marcus Gwiasda. Les cabines d’écoute des podcasts, “Le nombre de bateaux ne gêne pas la rivière”, par Hervé Guilloteau, mise en récit par Feredico Pellegrini.